mercredi 2 mars 2016

Dimanche 24 juillet 1977 : Saverne - auberge du Nideck.

A 7h30, départ de Saverne (département du Bas-Rhin) avec mon beau-frère Jacky sur le GR 53. Nous allons parcourir pour la journée les Vosges moyennes gréseuses.
Le socle du massif, formé de gneiss et de granite, disparaît sous le grès de l'ère secondaire.
Nous pénétrons dans la forêt et grimpons un sentier sous les résineux et les feuillus qui nous mène au château du Haut-Barr (457 m).
Château du XIIe siècle, il est construit sur trois énormes rochers hauts de 30 mètres, accessibles de la cour par des escaliers, reliés entre eux par le « pont du Diable ».
Nous parcourons ce château où, du haut des rochers, nous avons une vue panoramique remarquable. Nous nous engageons ensuite vers la tour du télégraphe Chappe, une des 46 stations du télégraphe installé en 1798 qui reliait Paris à Strasbourg. Nous pénétrons dans la tour, que l’on peut visiter.
Nous nous dirigeons maintenant vers les ruines du Grand et du Petit Geroldseck. Nous atteignons le carrefour de la Table des Sorcières, montons vers le Brotschberg, tour-belvédère construite en 1897 par le Club Vosgien. On passe à la grotte du Brotsch puis à la maison forestière Schaeferplatz. Arrivés à un carrefour de routes forestières, on découvre un hêtre de 350 ans et de 6 mètres de circonférence.
On atteint la M.F.(maison forestière) Haberacker, un lieu qui ne m’est pas inconnu : lors d'un raid lorsque j'étais à l'armée, en décembre 1970, nous y avions passé une nuit, dans le foin.
Contournant le Geissfels, Jacky et moi arrivons au hameau de La Hardt (département de Moselle). Nous descendons dans une vallée et remontons à travers des pâturages jusqu'à La Hoube, station touristique.
On traverse deux vallons  et on rejoint le rocher de Dabo (536 m à la base), surplombé par la chapelle St Léon (647 m). Vaisseau fantôme sorti de la nuit des temps, semblant échoué à marée basse, il rappelle l'arche de Noé bloquée sur le mont Ararat. Ce promontoire rocheux a attiré les hommes depuis l'aube de la vie. Si les Gallo-romains et les Celtes avaient élu domicile en ce lieu, l'homme de la préhistoire avait déjà occupé le site.
Dabo est le village le plus élevé du département de Moselle.
Nous pénétrons à nouveau en forêt et nous arrêtons pour pique-niquer à proximité, sur un agréable tapis de mousse épaisse et très verte qui donne envie de s'allonger.

Dans l'après-midi, nous passons à la croix du Loup puis au col de la Schleif et atteignons la M.F. Rosskopf. Traversant le ruisseau de la Mossig, nous pénétrons à nouveau dans le Bas-Rhin.
L'itinéraire nous conduit par un sentier à flanc de montagne aux limites d'une vaste clairière, au-dessus de la commune de Wangenbourg-Engenthal que nous allons maintenant longer pendant plusieurs kilomètres. La fatigue commence à se faire sentir.
Il nous faut encore gravir les flancs du Schneeberg par un chemin forestier. Nous atteignons un col et grimpons au sommet. Le rocher du Schneeberg (961 m) est le plus haut sommet de la région. Emergeant de la forêt au milieu de belles pelouses, ce rocher est un haut lieu druidique et tellurique, source de légende locale, connu pour ses sabbats de sorcières… Le rocher sommital est une pierre tremblante...qui ne bouge plus !
Il nous reste à descendre sur l'autre versant pour rejoindre la M.F. du Nideck. Par un beau chemin sous les sapins, le GR descend vers les châteaux du Nideck, ruines du XIIIe siècle sur un rocher escarpé dominant de profondes forêts. Le sentier continue en lacets serrés jusqu'au pied de la cascade éponyme qui, d’une hauteur de 25 mètres, se jette du haut d’une muraille de porphyre. On atteint peu après l'auberge du Nideck, dans la vallée de la Hasel.

Nous y arrivons, complètement fourbus, à 17h30, après 40 km de marche. Nous nous arrêtons sur la terrasse pour nous désaltérer. Nous téléphonons au beau-père, à Phalsbourg, pour qu'il vienne nous rechercher en voiture. Il arrivera une heure plus tard, furieux. Il avait en effet prédit que nous ne dépasserions pas une quinzaine de kilomètres avant de faire appel à lui !

*****

1 commentaire:

  1. "Vaisseau fantôme sorti de la nuit des temps, semblant échoué à marée basse, il rappelle l'arche de Noé bloquée sur le mont Ararat. Ce promontoire rocheux a attiré les hommes depuis l'aube de la vie."
    Mêlant vision, références et connaissance, une langue qui parle...

    RépondreSupprimer