mercredi 2 mars 2016

Samedi 27 juin 1981 : Saverne - Graufthal.

Départ de Saverne à 15h30 avec Viviane pour deux jours, sur la partie nord du GR 53.
La ville de Saverne a une position géographique et stratégique importante. Les Romains y créèrent une ville fortifiée qui commandait la route reliant la plaine rhénane au plateau lorrain.
Dans une végétation humide, sous un ciel instable, nous grimpons au « Saut du Prince Charles », célèbre rocher à légende : falaise de 15 mètres de haut dominant une antique voie romaine et abritant une grotte-sanctuaire, lieu de pèlerinage au Moyen Age. Au pied du rocher, de profondes ornières témoignent du passage de l'ancienne route du col, construite en 1524.
On arrive ensuite à une levée de terre, le fossé des Pandours, à hauteur du col de Saverne.
C'est un ensemble d'anciennes fortifications (fossé et remblai) qui, dès les temps préhistoriques, devaient barrer le passage du col. En 1744, les Pandours (Hongrois et Croates) cherchèrent à arrêter ici les troupes françaises venant de Lorraine.
A hauteur de la M.F. Kaltwiller, on franchit la RN4.
La montagne se resserre au col de Saverne où elle n'est large que de quatre kilomètres, formant le passage le plus étroit du massif vosgien, entre le plateau lorrain et la plaine d'Alsace.

On pénètre dans les Vosges du Nord.
Faiblement soulevées à la suite du plissement alpin, elles se composent de bancs de grès découpés par des vallées profondes, l'érosion sculptant des hauteurs de forme tabulaire ou arrondie, recouvertes de forêts. Les parties les plus résistantes des roches gréseuses ont formé des escarpements, sites de nombreux châteaux-forts.
Au lieu-dit la Colonne, le GR suit la petite route départementale qui franchit l'autoroute A4 et entre dans le parc naturel régional des Vosges du Nord.
Le GR emprunte la route forestière du Fallberg, site riche en vestiges archéologiques, puis descend par un sentier dans le vallon du hameau de Oberhof, entouré de belles prairies. A partir de là, il longe la Zinsel du Sud en un parcours humide et boueux jusqu'à Graufthal : village coincé au débouché des vallons du Rehbach et de la Zinsel, dominé par de magnifiques rochers de grès, célèbre pour ses maisons troglodytiques creusées dans les rochers.

Il fait chaud et lourd. Nous faisons une halte dans un restaurant et buvons deux bières chacun. Quand nous en sortons, nous avons les jambes coupées.
Le ciel devient menaçant. Il va être temps de s'arrêter. On quitte le village par une route forestière le long de nombreux étangs, et on grimpe dans la forêt. Nous observons pendant un moment un renard en chasse qui ne semble pas nous avoir vus. Nous débouchons à 19h30 dans une clairière, au moment où la pluie se met à tomber. Nous montons rapidement la tente dans l'herbe, aux abords des sapins.
Nous passons la soirée sous la tente. Dans la trouée forestière en face de nous, j'aperçois un chevreuil qui poursuit une chevrette. Tiens, eux aussi s'occupent sous la pluie !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire