mercredi 2 mars 2016

Dimanche 1er avril 1984 : M.F. Ochsenlaeger - la Rothlach.

A 11h15, je quitte la clairière bucolique de la M.F. Ochsenlaeger sur un beau chemin empierré. Je monte en pente régulière le versant sud du Steinhubel. Je pique-nique en cours de route.
Il y a de plus en plus de neige. J'atteins le carrefour Judentanne et grimpe vers le sud. Difficile de progresser. Je chausse les raquettes de neige que j'avais emmenées en prévision.
Après avoir longé la prairie d'altitude de la Soutte, complètement enneigée, le sentier débouche sur le chemin des Bornes. Ancienne Hochstrasse, ce fut un chemin très fréquenté au Moyen Age, de la plaine rhénane à la vallée de la Bruche.
Par cette piste, j'atteins la Rothlach (953 m), auberge située à un carrefour où se joignent les massifs du Mont Sainte-Odile et du Champ du Feu, jadis lieu d'étape des pèlerins en route vers Sainte-Odile.
Là-haut, c'est l'hiver : joyeux encombrements d'automobilistes dans la neige !

Je redescends alors vers la M.F. Ochsenlaeger dans l'après-midi.

*****

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire