mercredi 2 mars 2016

Dimanche 1er janvier 1984 : Stambach - M.F. Haberacker.

A 13h30, je pars, cette fois seul, depuis Stambach.
Franchissant le passage à niveau, je m'engage vers le sud de l'autre côté de la vallée de la Zorn, dans celle du Baerenbach. Je remonte le ruisseau jusqu'à la Maisonnette de pierre. Je m'engage ensuite dans le Langenthal puis gravis le versant oriental du Wuestenberg. Après une fontaine, le sentier continue son ascension et atteint la corniche gréseuse du Wuestenberg (520 m).
La montagne forme là un plateau allongé de près de deux kilomètres de long mais qui ne mesure guère plus de 60 à 70 mètres de large en maints passages. Presque partout les bords du plateau sont formés par des rochers abrupts. Au sommet, un rocher à cupule, la « Pierre des Druides » ainsi qu'un « mur païen », vestiges d'enceintes transversales qui coupent l'éperon d'est en ouest, protégeant une cité dont l'occupation pourrait remonter à 5000 avant J-C...
Le sentier s'étire vers le sud sur le plateau, à travers fougères et bruyères. Il passe dans un dédale d'énormes rochers de grès qui forment des couloirs, permettant de circuler à travers ces éboulis de géants. A l'extrémité sud du plateau, le sentier arrive à un énorme groupe de rochers, le Krappenfels (532 m) qui domine la région, telle l'étrave d'un vaisseau de grès.
Le sentier descend ensuite, frôle la base du rocher et se dirige vers un col, carrefour de nombreux chemins forestiers. Il gravit alors les pentes du Schlossberg et atteint les ruines du château d'Ochsenstein : château construit sur trois rochers. Il en subsiste les restes d'un donjon, d'une citerne, d'une chapelle et de pièces et couloirs creusés dans le grès.
En quelques lacets, le GR 531 dévale vers la maison forestière Haberacker où il croise le GR 53.

Je retourne alors, par le sentier « C » et d'autres chemins, jusqu'à mon point de départ à Stambach où j'arrive à 16h30.

*****

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire