mercredi 2 mars 2016

Jeudi 31 mai 1984 : Col de Steige - croix de Surmély.

Dans l'après-midi, je pars en voiture dans les Vosges, à la croix de Surmély. Puis je rejoins le col de Steige en vélo.

Il fait un temps frais et couvert.
J'emprunte d'abord un chemin herbeux à la sortie du col, puis un autre qui monte en pente douce et sinueuse à travers le Rain des Allemands. Je rejoins alors les fermes du Climont, sur la limite départementale entre les Vosges et le Bas-Rhin. J'y croise le GR 532.
A partir du Climont, et jusqu'au col du Calvaire du Lac Blanc, le GR 531 longera la crête centrale des Vosges, sur l'ancienne frontière entre la France et l'Allemagne. Le long du sentier sur la ligne de crête, les bornes de la frontière s'égrènent du nord au sud.
Le GR longe les fermes, accrochées au flanc de la montagne du Climont. Il se poursuit vers le sud à cheval entre les deux départements, emprunte une voie en légère montée puis dévale vers le col d'Urbeis, lieu de passage entre Val de Villé en Alsace et vallée de la Fave en Lorraine.
Pendant la guerre de 14-18, c'était un important centre stratégique. Des vestiges (tranchées, fortins...) seront encore visibles dans le paysage jusqu'au col de Sainte-Marie.
Je continue sur la crête par un chemin empierré qui contourne ensuite une série de vallons. Le GR passe du côté vosgien puis atteint un carrefour d'itinéraires pédestres, le col de la Hingrie, situé sur la limite des Vosges et, maintenant, du département du Haut-Rhin. Il continue sur la route forestière de la Hingrie, essentiellement sur le versant lorrain, puis rejoint la croix de Surmély, près d'un carrefour forestier, où j'arrive à 18h.

*****

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire