mercredi 2 mars 2016

Vendredi 28 septembre 1984 : Calvaire du Lac Blanc - Orbey.

Je suis en congé.
L'après-midi, je pars seul en voiture à Orbey. De là, je monte en auto-stop jusqu'au calvaire du Lac Blanc.

C'est une belle journée ensoleillée de fin d'été.
J'emprunte la route vers l'est, abandonnant le GR 5 qui monte vers les Hautes Chaumes et le GR 532 qui descend vers le cirque du Lac Blanc. Après l'hôtel-restaurant, le rectangle bleu atteint le centre de ski et de loisirs du Blancrupt (1130 m). Il longe un versant de bruyères, de genêts et de genévriers. Il emprunte ensuite un chemin empierré, passe entre deux anciennes fermes typiques du val d'Orbey et s'enfonce entre clôtures et murets de pierre.
Par un ancien chemin pavé de blocs de galets de granite, il perd de l'altitude, passe le long de bosquets et de landes encore éclatantes de couleurs. Il côtoie d'anciennes fermes, des murets et des terrasses de pierres sèches et traverse le hameau du Creux d'Argent.
Chemins herbeux ou bitumés, fermes isolées et hameaux. J'atteins le ruisseau du Surcenod puis une route goudronnée qui rejoint Orbey.
Ce bourg est le centre du pays welche, zone linguistique francophone, où les anciens parlent encore un patois roman.

*****

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire