mercredi 2 mars 2016

Dimanche 10 novembre 1985 : Lembach - étang de Hanau.

Je lève le camp à 8h. La pluie s'est arrêtée, mais le ciel est terne et gris.
Un large chemin empierré monte dans la forêt. J'atteins le charmant hameau de Disteldorf, niché dans une clairière. Je continue par un chemin forestier et parviens au col du Hohwart (392 m), carrefour de chemins. J'y croise à nouveau le GR 531.
Descente sous forêt dans la vallée du Steinbach.
Le GR va traverser Niedersteinbach (nombreuses maisons à colombages) puis longer la vieille route venant de Lorraine et se dirigeant vers le Rhin, jusqu'à Obersteinbach. Ce joli village au milieu des prairies et des vergers est une transition entre les architectures alsaciennes et lorraines. On y croise le GR 53 (rectangle rouge).
A la sortie du village, le GR 532 remonte sur sa rive gauche le ruisseau du Steinbach jusqu'à la maison forestière de Lutzelhardt. Il traverse le ruisseau et, non loin de la frontière allemande, grimpe sur la butte des ruines du château de Lutzelhardt. De l'autre côté de la butte, j'entame un parcours sous forêt. En cours de route, je pénètre dans le département de Moselle.
J'atteins au bord d'une route empierrée la M.F. de Welschkobert, à proximité de deux étangs. La pluie, longtemps contenue, se met à tomber. Je monte alors m'abriter dans un mirador de chasseurs où je mange.

Continuant mon chemin lors d'une accalmie, je parviens au hameau de Hardt, rejoins la route de Bitche à l'entrée de Sturzelbronn. Je la quitte rapidement, traverse le vallon et gravis de l'autre côté les pentes du Muehlenberg jusqu'à un pylone. Je rejoins un col, longe les flancs de l'Abstberg et atteins un étang coincé dans un vallon boisé. Une petite chapelle veille sur ce lieu (N-D des Bois).
Il me faut encore grimper les flancs nord de l'Erbsenberg. A un col à 327 m, le sentier change de versant et, après un large détour, descend par le flanc sud pour atteindre Waldeck.
Là, sur une butte dominant la région, se campent les ruines du château de Waldeck, construction hardie, avec un donjon caractéristique.
Sentinelle avancée des seigneurs de Lichtenberg, mentionné pour la première fois en 1335, il fut rattaché au duché de Lorraine lors de l'établissement de la frontière entre les maisons de Hanau et de Lorraine en 1604. Il fut rasé en 1635 pendant la guerre de 30 ans.
Contournant la butte, je traverse le hameau. Je descends ensuite dans des prairies pour rejoindre une route forestière. Je traverse les bois, rejoins un grand parking, longe la clôture d'une aire de pique-nique et débouche sur l'étang de Hanau.
C'est le plus grand étang des Vosges du Nord (18 ha). Il est bordé d'une belle forêt abritant un immense terrain de camping. L'étang permet la baignade et le canotage. Dominé par le château de Waldeck, le paysage est romantique et plaisant. Goethe, étudiant à Strasbourg, y entraînait ses amis pour de longues promenades.
Pour l'heure, la nuit tombe. Il est 17h30. J'ai fait 30 km dans la journée. Je retrouve Viviane qui m'attend. Nous allons manger une tarte flambée dans un restaurant au bord de l'étang.

*****

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire