mercredi 2 mars 2016

Dimanche 7 juillet 1985 : Frankenthal - Schiessrothried.

A 10h, je pars avec Joëlle pour le Gaschney. Nous allons faire un circuit en boucle, en inversant le cheminement linéaire du GR 531, pour cause d’inaccessibilité au Frankenthal (Gaschney – Schiessrothried avant Frankenthal - Gaschney).

Beaucoup de monde sur le site du Gaschney en ce dimanche d'été. A 1000 m d'altitude, c’est une station touristique fréquentée.
Passant sous un télésiège, Joëlle et moi remontons jusqu'à l'extrémité d'un pâturage. On s'engage dans un sentier offrant de belles vues. A travers forêts et clairières, on parvient à un col au lieu-dit Mohrenloch. Par un chemin carrossable d'abord, puis un sentier étroit et raide, on descend au lac du Schiessrothried, lac artificiel dans un cirque glaciaire au fond de la vallée de la Wormsa. On traverse la digue.

Puis on remonte vers le Hohneck par un sentier raide qui traverse les Spitzkoepfe. Sur les crêtes, nous empruntons le GR 5 puis un autre sentier qui redescend vers le Frankenthal.

A nouveau sur le site du Frankenthal, nous retrouvons l'énergumène déjà rencontré avec Viviane le 16 mai, qui « veille » sur le site. Il y passe tout son temps libre !
Nous allons maintenant parcourir le maillon manquant entre Frankenthal et Gaschney : itinéraire sauvage essentiellement boisé, où alternent montées et descentes le long des pentes septentrionales du Petit Hohneck. Certains passages sont aménagés, dans une luxuriante végétation herbacée où fleurissent entre autres la lunaire et le compagnon rouge. On traverse la falaise du Blaufels et le sentier devient plus facile. Dans une clairière, le chemin s'élargit. Il atteint des téléskis et arrive au centre de la station du Gaschney.

*****

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire