mercredi 2 mars 2016

Jeudi 16 mai 1985 : Baerenbach - Frankenthal.

Jour férié (Ascension).
Viviane et moi partons pour le col de la Schlucht.
A 12h30, marche dans les Hautes Vosges : depuis la Schlucht, nous rejoignons la clairière du Baerenbach.

Cette fois encore, changement d'ambiance : la clairière est en fleurs et c'est avec Viviane que je marche.
Le sentier grimpe, traverse d'impressionnants éboulis, se poursuit dans un décor alpestre puis gagne le rocher du Spitzenfels (1200 m). On poursuit sur l'arête en direction de l'ouest ; on débouche sur les crêtes où l'on rejoint le GR 5 et la limite départementale. Les GR descendent vers le col de la Schlucht (1139 m), important point de passage entre Alsace et Lorraine, et poste-frontière de 1871 à 1918.
Le GR 531 va maintenant emprunter le plus célèbre des sentiers vosgiens, le Sentier des Roches, taillé dans la paroi de l'abrupt versant alsacien au milieu des pitons rocheux et des éboulis granitiques. J'avais déjà effectué ce parcours de nuit, en octobre 1979. En de nombreux passages, le parcours est aménagé (câbles, échelles, garde-fous). Mais il nécessite une attention soutenue et un pied sûr. Un tunnel franchit le piton principal, et le panorama est grandiose.
Après un petit col au Krappenfels, la partie rocheuse se termine. Le sentier descend dans la forêt où le sol est tapissé de pervenches. On aboutit sur un large chemin que l'on remonte jusqu'au Frankenthal : site absolument remarquable, encadré par les parois de la Martinswand et du Falimont. Un lac en devenir de tourbière se trouve à 200 mètres de la ferme, ancienne métairie. C'est un site protégé, à la flore très riche.
On y rencontre des randonneurs assez nombreux. Un original s'approche de nous. Il « veille » sur le site !

Nous remontons alors sur la crête le long des pentes glaciaires du Falimont puis rejoignons par le GR 5 le col de la Schlucht, où nous arrivons à 18h30.

*****

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire