mercredi 2 mars 2016

Mardi 11 novembre 1986 : Schirmeck - col du Hantz.

Auto-stop du col du Hantz jusqu'à Schirmeck.

Il est 10h45. Belle journée ensoleillée. 
Le GR 532, quittant la ville de Schirmeck, passe à nouveau sur la rive gauche de la Bruche, à La Broque, et gravit la côte de Fréconrupt.
Après la traversée de ce hameau, il emprunte un large chemin forestier qui mène à Salm, dans une vaste clairière avec d'anciennes fermes dispersées dans les prés. Salm, annexe de La Broque, a été fondée par des Mennonites suisses.
Deux cent mètres après, une petite route me conduit à la M.F. de Salm. Je grimpe alors en lacets raides jusque sur une plate-forme, prolongement nord de la crête où se situe la ruine du château de Salm (809 m).
Berceau de la famille de Salm, originaire des Ardennes (cf. GR 5), ce château fut construit vers 1190. En 1623, le comte de Salm fut élevé à la dignité de prince du Saint Empire, d'où le nom de la principauté de Salm dont Senones, aujourd'hui dans les Vosges, fut la capitale. Ce château fut détruit à la fin du XVIIe siècle. La principauté fut réunie à la France en 1793.
Je poursuis mon chemin à travers une petite lande de bruyères et de myrtilles. Je contourne ensuite, par le nez de la montagne, la Tête Pelée.
Je grimpe alors par un sentier en zigzag à la Chatte Pendue, ou Katzenstein (900 m). C'est un magnifique groupe de rochers escarpés offrant une belle vue étendue. L'appellation, selon toute vraisemblance, est erronée : la roche s'appelle en patois vosgien "hatte padaie" (= pierre haut pendue). La prononciation gutturale des habitants a pu faire croire qu'ils disaient "chatte". Plus tard, on a traduit par le mot "Katzenstein".
Le GR se poursuit sur la hauteur, à flanc, et atteint bientôt la crête entre le Bas-Rhin et le département des Vosges. Il va maintenant suivre cette crête, ancienne frontière, pendant quatre kilomètres. Puis il attaque la descente et débouche dans les friches au col du Hantz (641 m), sur la route départementale reliant la vallée de la Bruche et le val de Senones.

J'arrive à 16h10 à l'auberge du col où je vais manger une tarte aux myrtilles, avant de repartir en voiture.

*****

1 commentaire:

  1. Cinq "fut" comme lacets raides pour borner six siècles de vie du château de Salm. Un sentier qui attaque la descente en ce pays marqué par les guerres. Un beau travail de la langue...

    RépondreSupprimer