mercredi 2 mars 2016

Vendredi 1er novembre 1985 : Sewen - Masevaux.

Jour de la Toussaint.
Je pars en voiture à Masevaux puis je rejoins Sewen en stop.

A midi je quitte Sewen, traversant la Doller et remontant sur l'autre rive. Le sentier grimpe le long d'un vallon sous les épicéas et les feuillus jaunis par l'automne. Le temps est couvert. Les feuilles mortes tapissent le chemin.
En de multiples lacets, le sentier arrive sur une crête. Il y a encore des vaches sur les pâturages. Je franchis plusieurs clôtures et atteins la ferme-auberge de la Fennematt, à 922 m d'altitude. Dans le pâturage à droite, la source de la Doller.
Je monte vers le col de la Fennematt dans les pâtures. A droite se détache un chemin qui monte sur la crête vers le Baerenkopf, limite entre l'Alsace et la Franche-Comté, dernière barrière des Vosges du Sud. Le GR ne le suit pas mais va longer sur les hauteurs la vallée de la Doller. Il dévale vers une autre ferme-auberge, le Lochberg. Toujours dans la direction de l'est, je descends vers l'étang du Lachtelweiher. Minuscule et paisible lac de 3 m de profondeur, c'est le plus méridional des lacs vosgiens. Une petite pluie fine commence à tomber. Il est tard, la faim se fait sentir. Je m'arrête au bord du lac, à l'abri d'un chalet, pour casser la croûte.
Je reprends mon chemin, revêtu de ma cape de pluie, et monte vers un col à l'orée d'une forêt. Puis, sous les hêtres et parmi le gazon et les fougères, je parviens à la ferme-auberge du Bruckenwald. Je continue dans la forêt, franchis un thalweg et descends en pente légère sur le flanc de la montagne.
Une bruine diffuse continue de tomber. Dans une forêt humide d'automne (hêtraie-sapinière), le GR poursuit sa descente et atteint par un dernier escalier de bois le hameau de Stoecken, annexe de Masevaux (bourg du centre de la vallée de la Doller).

On rejoint là les sentiers aux rectangles rouge et jaune du Club Vosgien. Il est 16h15. C'est ici que prend fin en 1985 le GR 531.


Fin de la première époque du GR 531



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire